La dirlette et les parents

Publié le par Caro

Imaginons un enfant qui arrive du Sud.

Imaginons que ses parents soient "quelque part", et que ce soit la grand-mère qui l'ait récupéré.

Imaginons que la grand-mère ait des problèmes de santé et que ce soit la famille qui héberge l'enfant.

Imaginons que la garde légale ne soit pas simple, parce que le jugement de garde attribué à la grand-mère n'a pas été renouvelé, et que bon, pas facile de savoir qui est officiellement responsable, dans tout ça.

 

Imaginons qu'à cause des problèmes de santé, l'enfant doive changer d'école et arriver chez la dirlette. Mais l'enfant a été scolarisé du 10 au 14 septembre. Après, la grand mère ne pouvait plus l'emmener à l'école.

 

Pas folle, la dirlette contacte tout le monde pour savoir un peu de quoi il retourne.

- L'enfant n'est pas radié de l'autre école.

- L'Inspecteur ordonne (oralement, bien sûr) de ne pas admettre l'enfant si la mairie ne l'a pas inscrit dans les règles.

- La mairie le prend de haut et répond sèchement que "pas de papiers en règle, pas d'inscription..."

 

Deux semaines et sept allers-retours de la famille plus tard,  la dirlette fait le point:

- L'enfant n'est toujours pas radié de l'ancienne école. Mais il est absent, c'est sûr.

- La mairie dit qu'elle a transféré le papier d'inscription à l'école.

 

Trois semaines et neuf allers-retours de la famille plus tard, la dirlette fait le point:

- L'enfant est toujours inscrit et absent de son école.

- La mairie a appelé pour savoir si la dirlette prenait l'enfant et savoir si elle l'inscrivait. Ce à quoi la dirlette a rappelé la loi à la mairie: La mairie inscrit et la dirlette admet APRES, si elle a de la place. En l'occurrence, elle a de la place, mais pas le droit de la prendre sans ce papier d'inscription.

 

Mais les papiers sont en règle, dit la mairie!

Pas de problème, inscrivez-là, si vous savez qui a la garde légale, répond la dirlette.

Mais le jugement n'est pas renouvelé...

Alors prenez vos responsabilités, rétorque la dirlette.

 

- L'enfant ne va toujours pas à l'école.

- La mairie dit à la famille qu'elle a envoyé le papier d'inscription à l'école, sauf que... habituellement, la dirlette reçoit pas fax, et la famille conserve l'original. La famille n'a rien.

 

L'art de jouer la montre, quoi!

prise-de-tete.gif

Publié dans humeurs d'école

Commenter cet article

nathaly77 13/10/2010 22:48


Incroyable cette histoire, et le gosse dans tout ça, il prend des cours à domicile?


Les Bonheurs de Sophie 13/10/2010 09:19


j'aime tjs autant tous ces petits récits ! bon courage et bon mercredi


annick 12/10/2010 23:27


Pauvre gamin !! dans quelle galère il se trouve. J'ai bien du mal à imaginer une telle situation, et pourtant... soyons fous de croire que tout celà puisse un jour ne plus exister.


catherinef 12/10/2010 20:55


quel imbroglio, .... c'est pas pret de se terminer...


sève 12/10/2010 19:34


Il y a de quoi s'arracher les cheveux !!!
Je lis toujours avec autant de plaisir tes chroniques. Comme quoi il n'y a pas besoin d'aller bien loin pour rigoler un bon coup. Merci à toi de partager avec nous toutes ces choses .Bonne soirée.
Bises. Dève