La dirlette et ... les grèves des autres

Publié le

C'est l'histoire d'une dirlette qui n'a pas déclaré son intention de faire grève, parce qu'elle avait deux rendez-vous de prévus, plus un éventuel avec la maman énervée par les mouchoirs ramassés par fifille.

Finalement, le premier rendez-vous n'est pas venu.
Il était coincé du dos, dixit sa soeur, et demandait un autre rendez-vous.
La dirlette sort filtrer les élèves qui arrivent au service minimum d'accueil, rencontre l'ex-femme de ce monsieur, et cette dame annonce que monsieur n'a pas de soeur. La dirlette a éclaté de rire et mijote sa petite réplique assassine pour le prochain rendez-vous.

A 8h20, donc, la dirlette ferme à clef l'entrée de l'école, côté école élémentaire, et se rend dans la cour.
Elle rencontre une jeune fille, toute mignonne, toute gentille, qui lui dit qu'elle est venue à 8h00, comme demandé par la mairie, et qu'elle ne trouve pas la responsable qui devait l'accueillir.

C'est l'animatrice du SMA, qui ne connaît pas l'école et qui me demande où elle doit accueillir les élèves.
Mais la dirlette n'en sait rien!
C'est la mairie qui organise le SMA et comme elle a déclaré l'école fermée, la dirlette ne prendra pas de décision.
Les enfants arrivent, la dirlette les parque sous un préau en attendant d'en savoir plus.

Finalement, une personne arrive pour ouvrir l'école, et leur indique une, non, deux, non, trois salles. Celles d'une asso qui fait centre aéré.
Lorsque les parents partent, les enfants sont sous la surveillance d'une seule personne qui n'a pas de téléphone, ni de matériel pour les occuper.

La mairie annonce qu'elle va livrer du matériel.
Gentiment, le responsable de la garderie les autorise à emprunter un peu de matériel et leur montre où se trouve son téléphone.
Le matériel d'animation municipal sera livré à 10h45, pour des enfants arrivés à 8h30.
Finalement, ils seront 3 animateurs pour une dizaine de gamins.

Publié dans humeurs d'école

Commenter cet article

Catherine 26/11/2009 21:55


J'adore visiter votre site qui bien souvent me fait rire...jaune. Dans mon école, en plus du SMA, nous avons eu un remplacant pour les grévistes. On a les moyens, nous !
Amitiés d'une instit-brodeuse


Alice 26/11/2009 12:27


Waouh, j'adore!!! C tellement navrant que j'en vient à rire nerveusement!!! Et j'imagine même pas le bouillonnement intérieur des enseignants sérieux qui font de leur mieux avec passion mais qui ne
peuvent qu'assister, sans arme, à cette dégringolade du service public.
Et, bien sûr on se fera un plaisir (enfin je crois non???) de lire la petite phrase bien sentie qui sera adressée au "frère bloqué du dos" :-)


safhyr 26/11/2009 09:45


Super organisé encore ce SMA..... ppfftt.. ca m'énerve!


LESIOURD Françoise 25/11/2009 17:51


Ahurissant cette affaire. L'accueil des enfants par une seule personne, sans téléphone, ni moyens matériels, ou va t-on ???
M. SARKOSY dira : SECURITE, SECURITE, tout va bien ! Qu'il nous le prouve lorsque nous lisons le compte rendu de la journée.


helene33660 25/11/2009 13:39


Bonjour, je passe souvent chez vous...

N'hésitez pas à rejoindre la "communauté" des classes du primaires qui font un blog....
J'ai mis un lien sur mon blog de classe.

Au plaisir.

Hélène, une instit de ce1