Anecdotes à Institland

Publié le par Caro

Le soir, 16h30, sachant qu'à 16h45, on est déjà remontés en classe pour faire le soutien l'aide personnalisée.

Il reste à 16h40 trois élèves dans la cour...

 

Une fille de chez la dirlette, qui redouble, et un garçon de chez la dirlette, avec sa soeur en cm1.

 

La dirlette s'y colle, elle fait demi-tour avec les enfants pour aller téléphoner.

 

Pas vraiment envie de prendre des gants, parce que, bon, il lui reste 4 minutes...

- Bonjour madame n°1, il est 16h41 et vous n'avez pas récupéré votre enfant.

Comme elle est déjà allée à la garderie, on va l'y envoyer.

Sachez (quand même) que la loi nous demande de la raccompagner au portail et de la laisser sur le trottoir.

- Bonjour madame n°2, il est 16h42 et personne n'est là pour récupérer vos enfants n°1 et n°2.

Comme ils ne sont jamais allés à la garderie, sachez (au fait) que la loi nous demande de les raccompagner au portail et de les laisser sur le trottoir.

En attendant, comme nous avons soutien, ils seront en classe avec moi.

 

La dirlette a à peine raccroché que maman n°2 arrive à la porte et récupère les enfants.

16h44, la dirlette conduit l'enfant seule à la garderie et y croise ... maman n°1 qui cherche sa fille.

 

La dirlette lui explique rapidement et la maman convient qu'elle est d'accord pour que sa fille attende le jeudi DERRIERE la grille du trottoir, dans la cour de l'école, qu'elle arrive.

 

17h35, la dirlette sort les enfants du soutien et retrouve... maman n°2, qui l'attend et qui l'apostrophe, devant les autres parents:

- C'est quoi, ce message? Vous allez laisser mes enfants sur le trottoir? Pour 2 minutes de retard? On va où, là?

- Je n'ai pas dit que je les laissais, j'ai dit que c'était la seule chose prévue par la loi...

- Non, mais ça ne va pas! Attendez que leur père l'apprenne!

Et pourquoi QUE mes enfants?

- Désolée, mais à 16h45, il y a soutien, j'ai appelé à 16h40 et ça ne me laisse pas beaucoup de marge pour régler les problèmes de retard.

- Oh, mais j'étais dans la cour à 16h32!

- ça m'étonne, parce qu'à 16h32, j'étais dans l'escalier pour descendre les enfants! C'est VOTRE fille qui est venue ME chercher parce que personne ne l'attendait.

- Mais ce n'est pas possible, vous vous rendez compte de ce que vous dites!

- Oui, je vous expose les textes, et je me rends compte de leur absurdité. J'ai AUSSI un enfant.

- Mais je n'étais pas en retard, je travaille, moi!

Argh!!!! Autant vous dire que c'est le genre de réflexion qui m'énerrrrrve! Parce que les parents qui restent à la maison, en règle générale, ne glandent pas toute la journée... Et puis...

- Moi aussi, je travaille!

Maintenant, excusez-moi, mais j'ai un rendez-vous et je n'aimerai pas être en retard et je dois y aller.

 

Le lendemain, la maman n°1 m'avait écrit un mot pour m'avertir que sa fille  pouvait attendre à la grille tel et tel jour, et qu'elle me préviendrait des autres jours.

Depuis le lendemain, la maman n°2 ne m'adresse plus la parole.


Publié dans humeurs d'école

Commenter cet article

santamaria 10/10/2010 19:41


lolll c'est vraiment du n'importe quoi.... Pourquoi s'en prendre à la directrice alors que c'est la loi et que leurs enfants n'ont pas été abandonnés.... mdrrrr
je n'ai pas encore eu ce genre de cas à gérer mais cela ne saurait tarder....
bon courage, les vacances arrivent nous allons pouvoir nous poser un peu et penser à nous....


Missboutons 10/10/2010 12:51


Respecter est une valeur qui se perd malheureusement... c'est déprimant... Bon courage !


cindysab 09/10/2010 07:45


La bêtise humaine n'a vraiment pas de limites... J'aime bien lire tes anecdotes, merci de nous les raconter et bon courage. Bisous.


p'tite fée nougat 08/10/2010 22:52


vive les parents!!!! j'en ai eu des bonnes cette semaine, notament celle que je raconte sur mon blog aujourd'hui: maman qui demande remboursement de la coopérative et des gouters.... qu'elle n'a
jamais payé!!!

suite de l'histoire aujourd'hui: suite au mot où je lui demande de me régler au mois les deux mois de gouter, elle me dit "pas deux mois, mon fils a eu tant de jours d'absence en septembre et va
louper la dernière semaine d'octobre donc j'ai fait un calcul par jour!"... ce à quoi j'ai du répondre que c'était un forfait au trimestre et que déjà elle avait la chance que je fasse au mois!

y'en a je t'jure


Tannie 08/10/2010 22:38


mais c'est quoi tout ça???
dans quel monde vivons nous????
jamais de mon temps on ne se serait permis de telles choses. RESPECT! mais c'est peut-être trop demander
de nos jours... on prend les instits pour quoi???
suis en colère excusez moi!! mais les personnes concernées ne lirons peut-être pas ce message
Courage cARO